Anonymous Coward asked over 1 year ago
Comment ça tourne une fédération ? Quels sont les particularités de cette structure par rapport à une asso classique ? Et comment faire pour que les autres assos y participent

Le problème de cette question est qu'elle est très générale, alors je vais répondre en général.

La principale différence par rapport à une association classique est que tes membres sont des structures, pas des humains. Souvent, c'est des associations, mais ce n'est même pas obligatoire : la Fédération Française des Télécoms ne rassemble même pas des associations, elle rassemble des entreprises. Donc tu travailles à un niveau « méta » qui peut dérouter au départ, quand on est habitué à une asso classique. Par abus de langage, on parle des membres de la Fédération FDN en parlant des membres de membres et bon, ça donne mal à la tête des fois.

Après, comment ça tourne, hé bien je pense que ça dépend de qui tu fédères, autour de quoi et pourquoi. Le modèle de la Fédération FDN a peu à voir avec celui d'un Fédération sportive, ou de la manière dont l'inter-LGBT rassemble les assos LGBT en France. Il y a des fédérations qui sont en réalité des associations avec des groupes locaux « regroupés » sous le même nom et le même objet, et d'autres qui sont vraiment des organes un peu méta qui font du liant entre des éléments un peu hétérogènes. Il y a des sujets/des missions qui rassemblent plus que d'autres. Fédérer pour que juste les gens se croisent et fédérer pour pousser des choses politiques change un peu la donne organisationnelle. La gestion de budget, centralisé ou non, change pas mal la donne, à mon sens, aussi.

Bref j'aurais du mal à tirer des généralités.

La fédération dont je m'occupe tourne honnêtement, un peu toute seule, donc je sais pas si c'est un exemple canonique. Je peux essayer d'expliquer ce fonctionnement-là tu veux (mais dans une autre question, là je suis trop longue).

Pour la question de la participation des assoces, c'est compliqué. Je pense qu'il y a deux grosses causes majeures (il y en a d'autres, c'est deux grosses patates) de désinvestissement/non investissement (en tout chez nous) : le manque de ressources en interne (ne pas être dispo pour se déplacer aux réunions, pas assez de bénévoles pour suivre les sujets, asso sous respirateur artificiel...) et le manque de compréhension des enjeux. Il y avait une personne investie dans les sujets qui a quitté l'asso sans faire la passation, l'asso a été tenue éloignée des temps collectif pour les raisons évoquée dans la première patate et n'est plus au fait des bails... L'info que l'asso est membre de la Fédé peut même se perdre...C'est sûr qu'on a du mal à s'investir si on comprend pas bien où ça va.

Il faut tout le temps répéter à quoi sert à la Fédération, l'enjeu d'en être membre pour une structure, etc. Et il faut le faire auprès des membres. Ça remet les idées en place, ça réactive les points de contacts, ça permet de faire remonter de l'info/des retours.

Bon, puis il y a un facteur non ambiance, aussi, qui favorise grandement l'investissement ou pas au niveau méta. Quand on s'écharpe dans des réunions, faut avouer que ça donne envie à personne.

Bon, c'est à la fois trop et pas assez développé /o\

Languages